Blog

Ce blog publie des articles relatifs à l'actualité entomologique en Isère ou en France. Le contenu des articles n'engage que le signataire de l'article dont les initiales apparaissent en fin d'article.

  • Synthèse des observations d'Anacridium aegyptum en Isère

    Le 05/03/2021

    Synthèse des observations d'Anacridium aegyptum en Isère

    A la suite à la parution dans ce blog d'une note d'observation sur Anacridium aegyptium, le criquet égyptien, dans l'Isère et d'un article, le 13 Janvier 2021, dans le Dauphiné Libéré, signé par Guillaume DREVET sur cet insecte méditerranéen, Le Club Entomologique Dauphinois ROSALIA a reçu et collecté plusieurs signalements de sa présence dans notre région. Il a été recensé 22 signalements constatant la présence de 24 spécimens répartis sur 17 communes, essentiellement iséroises. Cependant, il convient de noter que l'espèce a également été contacté dans la Loire (2 observations dont 1 au stade larvaire), le Rhône (1 observation), l'Ain (1 observation) et la Savoie (1 observation). Les signalements accompagnés d'une ou plusieurs photographies ont été privilégiés. En effet, une observation (La Verpillière) concernait en fait Locusta migratoria, le criquet migrateur. 2 autres ont été éliminées, faute de photographies permettant de les authentifier (Sablons et Marcilloles). Les signalements de Miramella ont été pris en compte, malgré l'absence de photographies. Il s'agit d'une association entomologique savoyarde reconnue et spécialisée dans les Orthoptères.

  • Le déclin des insectes : il est urgent d'agir

    Le 05/03/2021

    Le déclin des insectes : il est urgent d'agir

    Un avis important de l'Académie des sciences en date du 26 janvier 2021.

    « L’érosion de la biodiversité des insectes, de plus en plus décrite et analysée dans les travaux scientifiques, représente une grave menace pour nos sociétés.

    Les insectes constituent un des groupes d’organismes les plus importants et les plus diversifiés. Présents dans tous les écosystèmes terrestres et comportant plus d’un million d’espèces, ils assurent des services essentiels comme la pollinisation, le recyclage de la matière organique et une participation à la plupart des réseaux alimentaires. L’ensemble de ces services représente une valeur monétaire de plusieurs centaines de milliards d’euros à l’échelle mondiale.

    Depuis plusieurs décennies, de nombreux travaux scientifiques dans des écosystèmes variés montrent des baisses très importantes et durables des populations d’Insectes, voire des extinctions d’espèces, et leur attribuent quatre causes principales. :
    • la très forte conversion des milieux terrestres, avec notamment la suppression ou la fragmentation des forêts naturelles, des zones humides et des milieux herbacés ;
    • l’usage croissant et non ciblé de pesticides à haute toxicité (notamment néonicotinoïdes) ;
    • les effets divers et complexes du dérèglement climatique ;
    • l’introduction de très nombreuses espèces exotiques envahissantes. »
    Lire ci-après les recommandations de l’Académie des sciences, l’article paru dans Biologies accompagnant cet avis, le point de vue de la Société Entomologique de France.

  • La liste Rouge des coléoptères saproxyliques de la région Auvergne-Rhône-Alpes est parue.

    Le 05/03/2021

    La liste rouge des coléoptères saproxyliques de la région Auvergne-Rhône-Alpes est parue.

    Nous l’avions annoncée dans notre compte rendu de la réunion du RERA d’octobre 2020, la voilà parue au mois de janvier 2021. Elle a été rédigée par Benoît DODELIN et Benjamin CALMONT). Remy SAURAT, adhérent du Club entomologique ROSALIA a fait partie du comité d’évaluation de cette liste.

    Les coléoptères saproxyliques dépendent, pour leur développement, du bois mort, de micro-habitats liés aux arbres et/ou de la présence d’autres organismes saproxyliques. Souvent associés aux champignons, ils jouent un rôle clé dans la décomposition, le recyclage du bois mort et, par répercussion, dans le fonctionnement des boisements. Pourtant, comme d’autres organismes, ils peuvent être menacés par les activités humaines. Cette liste rouge dresse un premier état des lieux de la situation régionale pour ce groupe.

  • Le Plan National d’Actions Papillons de jour a pris son envol !

    Le 15/02/2021

    Le Plan National d’Actions
    Papillons de jour a pris son envol !

    Plus de 225 personnes participaient, les 22 et 29 janvier, aux webinaires de lancement du Plan National d’Actions (PNA) Papillons de jour, dont plusieurs membres du Club entomologique Dauphinois ROSALIA. Les actions de ce nouveau plan se sont inspirées des réussites des précédents PNA Maculinea et Odonates. Le but de ce PNA est d’intégrer plus largement les logiques de préservation des papillons de jour dans les politiques territoriales (aménagement, préservation de la nature…) et sectorielles (agriculture, sylviculture…). Lancé en 2018, ce Plan est prévu pour 10 ans.

  • Le Catalogue des Coléoptères de France en ligne !

    Le 07/02/2021

    Le Catalogue des Coléoptères de France en ligne !

    Vous en aviez rêvé ? La revue R.A.R.E. l’a fait, et ce n’est pas commun.

    Voici l’édition, actualisée en temps réel, du Catalogue des Coléoptères de France coordonnée, de 2014 à 2020, par Marc TRONQUET, malheureusement décédé l’été dernier. Ce catalogue, édité par l’Association Roussillonnaise d’Entomologie (A.R.E.), est accessible en consultation libre et chacun peut le télécharger. Comme l’indique, dans sa préface, Thierry DEUVE : « À travers l’énumération à l’apparence fastidieuse du catalogue, l’initié trouve l’accès à un monde enchanteur : celui de la nature dans son immense diversité. L’entomologiste est en effet avant tout un naturaliste, capable plus que d’autres d’apprécier les charmes de la nature et soucieux plus que d’autres — grâce à la connaissance qu’il en a — d’en protéger les richesses ». Présentation d’un monument de 917 pages !

  • Premières observations d'Anacridium aegyptium en Isère

    Le 07/02/2021

    Premières observations d'Anacridium aegyptium en Isère

    Le 21 décembre 2020, Pascal COLLIOUD, membre de ROSALIA, me contacte par téléphone, afin de me demander mon avis sur l'observation qu'il vient de faire d'un grand Orthoptère dans sa propriété de Colombe (Isère), ledit jour vers 18 heures, par un temps pluvieux et sous une température d'environ 10°. Il me décrit rapidement un criquet d'environ 6 centimètres, aux fémurs postérieurs ornés sur le dessus de 3 macules sombres et le pronotum marqué d'une nette carène. Cette description sommaire m'intrigue, mais il est difficile de se prononcer. Aussi, je lui demande d'essayer de photographier le spécimen. Le lendemain, avant une balade hivernale en Chartreuse, il me montre une photographie qu'il a pu réaliser. Le doute n'est plus guère permis. Il semble bien qu'il s'agisse du criquet égyptien Anacridium aegyptium, (Linné, 1764) un des plus grands criquets de France.

  • Adieu aux insectes ?

    Le 07/02/2021

    Adieu aux insectes ?

    On les croyait en voie de disparition et voilà que, par l’effet du confinement au printemps dernier, chacun a cru assister au retour des insectes… Vrai retour ou tout simplement nouvelle attention au vivant autour de nous en temps de confinement ? Au vu du cycle biologique des insectes, on peut douter de cet effet spontané et miraculeux du confinement sur ces populations… Les observateurs chevronnés et les scientifiques observent au contraire une disparition progressive des insectes. Mais, au-delà des effets d’annonce de telle ou telle publication dans les médias, qu’en est-il vraiment ? Comment expliquer cette disparition ?