Adieu aux insectes ?

Le 07/02/2021 0

Adieu aux insectes ?

On les croyait en voie de disparition et voilà que, par l’effet du confinement au printemps dernier, chacun a cru assister au retour des insectes… Vrai retour ou tout simplement nouvelle attention au vivant autour de nous en temps de confinement ? Au vu du cycle biologique des insectes, on peut douter de cet effet spontané et miraculeux du confinement sur ces populations… Les observateurs chevronnés et les scientifiques observent au contraire une disparition progressive des insectes. Mais, au-delà des effets d’annonce de telle ou telle publication dans les médias, qu’en est-il vraiment ? Comment expliquer cette disparition ?

C'était mieux avant ? La question de l'état de référence

« Adieu aux insectes ? », c’est le titre d’un livre paru en septembre 2020 aux éditions Ulmer. Les auteurs sont bien connus des entomologistes. Vincent Albouy est l’auteur de nombreux ouvrages de vulgarisation sur les insectes. Un de ses derniers livres est intitulé Guide des coléoptères d’Europe (paru en 2017 chez Delachaux et Niestlé). Il est, par ailleurs, ancien président de l’Office Pour les Insectes et leur Environnement (OPIE). Denis Richard, journaliste scientifique et Olivier Maquart, chercheur en entomologie, sont auteurs de « La vie des coléoptères », paru en 2019 chez Delachaux et Niestlé.

Sous-titré « Pourquoi ils disparaissent », « Adieu aux insectes » se décompose en deux parties. La première partie, signée par Vincent Albouy, est intitulée « L'avant et l’après des entomologistes ». Elle recueille des témoignages d’entomologistes qui indiquent « à dire d’expert » comment ils ont vécu cette lente disparition des insectes en France. Ces témoignages nous disent combien cette perception de la disparition des insectes est subjective : « Avant, c’était mieux… ». Mais quand situer cet avant ? De manière documentée, les divers témoignages réunis dans cette première partie font les mêmes constats et indiquent de manière circonstanciée les facteurs qui ont conduit et conduisent encore à cette disparition.

Adieu aux insectes scan

La disparition des insectes : les raisons de la colère

 

 

 

 

Lucanus cervus
Lucanus cervus, Coléoptère, Lucanidae, photographie Fred CHEVAILLOT.
Espèce règlementée, annexe II de la Directive Habitat.
Statut de conservation UICN : Quasi menacée.

La seconde partie du livre, intitulé « Un regard scientifique », est signée par Denis Richard et Pierre-Olivier Maquart. Elle recense les études qui permettent de conclure, de manière scientifique, à la disparition des insectes. On se souvient notamment de cette enquête publiée en Allemagne en 2017 (Hallmann C.A. et al). Elle indique que " 76,7% de la biomasse des insectes volants ont disparu en 27 ans (1989-2016) " dans 63 spots inclus dans des réserves naturelles mais environnés de champs agricoles utilisant des pesticides. Les enquêtes recensées identifient les causes multifactorielles de ce déclin général des insectes : extension des zones artificielles, intensification des pratiques agricoles et pastorales, usage des insecticides, épandages d’engrais azotés, réduction des surfaces et de la qualité des milieux humides de toute nature, extension des monocultures sylvicoles. Mais au-delà de ces constats, cet ouvrage indique des pistes d’actions à mener et nous donne de timides raisons d’espérer.

En conclusion, un livre de synthèse utile sur un sujet propice aux simplifications de toute sorte. Il expose notamment des vues intéressantes sur des sujets quelquefois ignorés des entomologistes. Il est ainsi fait mention des apports excessifs d’azote et leurs conséquences sur les communautés végétales et les populations de papillons, pollinisateurs, criquets et autres insectes, tous étroitement liés aux végétaux les plus pauvres…

La première partie du livre se conclut par la citation du titre d’un article d’un naturaliste belge, Raymond Nyst : « Préserver la nature passe par la colère ». Si la colère peut être mauvaise conseillère, les leçons tirées de l’expérience entomologique et la démarche scientifique nous poussent quelquefois à être légitimement et utilement en colère !!!

GD

Ajouter un commentaire

Anti-spam