observation

  • Synthèse des observations d'Anacridium aegyptum en Isère

    Le 05/03/2021

    Synthèse des observations d'Anacridium aegyptum en Isère

    A la suite à la parution dans ce blog d'une note d'observation sur Anacridium aegyptium, le criquet égyptien, dans l'Isère et d'un article, le 13 Janvier 2021, dans le Dauphiné Libéré, signé par Guillaume DREVET sur cet insecte méditerranéen, Le Club Entomologique Dauphinois ROSALIA a reçu et collecté plusieurs signalements de sa présence dans notre région. Il a été recensé 22 signalements constatant la présence de 24 spécimens répartis sur 17 communes, essentiellement iséroises. Cependant, il convient de noter que l'espèce a également été contacté dans la Loire (2 observations dont 1 au stade larvaire), le Rhône (1 observation), l'Ain (1 observation) et la Savoie (1 observation). Les signalements accompagnés d'une ou plusieurs photographies ont été privilégiés. En effet, une observation (La Verpillière) concernait en fait Locusta migratoria, le criquet migrateur. 2 autres ont été éliminées, faute de photographies permettant de les authentifier (Sablons et Marcilloles). Les signalements de Miramella ont été pris en compte, malgré l'absence de photographies. Il s'agit d'une association entomologique savoyarde reconnue et spécialisée dans les Orthoptères.

  • Premières observations d'Anacridium aegyptium en Isère

    Le 07/02/2021

    Premières observations d'Anacridium aegyptium en Isère

    Le 21 décembre 2020, Pascal COLLIOUD, membre de ROSALIA, me contacte par téléphone, afin de me demander mon avis sur l'observation qu'il vient de faire d'un grand Orthoptère dans sa propriété de Colombe (Isère), ledit jour vers 18 heures, par un temps pluvieux et sous une température d'environ 10°. Il me décrit rapidement un criquet d'environ 6 centimètres, aux fémurs postérieurs ornés sur le dessus de 3 macules sombres et le pronotum marqué d'une nette carène. Cette description sommaire m'intrigue, mais il est difficile de se prononcer. Aussi, je lui demande d'essayer de photographier le spécimen. Le lendemain, avant une balade hivernale en Chartreuse, il me montre une photographie qu'il a pu réaliser. Le doute n'est plus guère permis. Il semble bien qu'il s'agisse du criquet égyptien Anacridium aegyptium, (Linné, 1764) un des plus grands criquets de France.